« C’est une insulte de le penser » : Didier Raoult répond aux rumeurs d’ambition politique

C’est une insulte. Une phrase, une toute petite phrase aura suffi à Didier Raoult pour balayer d’un revers de la main toutes les rumeurs lui prêtant des ambitions politiques.

Invité mardi 26 mai à l’émission 24 Heures Pujadas sur LCI, le professeur, devenu une des figures emblématiques de la crise du coronavirus en France, s’est vu interroger sur une éventuelle aspiration à embrasser une carrière politique.

« Cela voudrait dire que je ne fais pas bien mon métier »

Et pour cause, depuis qu’il a rejoint la revue Front populaire de Michel Onfray, aux côtés de figures comme Jean-Pierre Chevènement, Georges Kuzmanovic ou encore Philippe de Villiers, les rumeurs vont bon train sur les ambitions du sulfureux Didier Raoult. N’en déplaisent à ceux qui l’imagine déjà en costume-cravate et attaché-case sous le bras, Didier Raoult compte bien garder sa blouse blanche encore un petit moment. Si je devais faire de la politique, j’en aurais fait. C’est une insulte d’ailleurs de penser que je pourrais faire de la politique, parce que cela voudrait dire que je ne fais pas bien mon métier, a-t-il ainsi rétorqué à David Pujadas.


Facebook Comments

Disqus Comments (0)

canal-france-info
Input your search keywords and press Enter.