Créateur d’une prothèse de jambe, musicien accompli et ministre de l’Education au look rasta, David Sengeh, 31 ans, n’a pas fini de faire parler de lui.

Avec ses dreadlocks, sa cool attitude et des diplômes plein les poches – université de Harvard, Massachusetts Institute of Technology (MIT) -, David Sengeh est le visage de l’afro-optimisme. A 31 ans, le ministre de l’Education de Sierra Leone (6,7 millions d’âmes et des plages paradisiaques) s’est une nouvelle fois distingué, en publiant récemment sur Twitter une photo de lui avec son enfant sur le dos. « Lors de ma dernière réunion ministérielle sur Zoom, j’ai donné le biberon à mon fils de 10 mois. Et vous, comment faites-vous pendant le confinement ? » a écrit ce papa modèle qui a fait une partie de ses études à Oslo (Norvège). Gros buzz en Afrique de l’Ouest, où le ministre bouscule les préjugés.  

Musicien prolifique et designer de ses propres vêtements, David Sengeh est aussi l’inventeur d’une prothèse de jambe révolutionnaire. L’idée lui est venue en observant certains des 8000 adultes et enfants amputés à coups de machette durant l’effroyable « guerre des diamants », de 1991 à 2002.  


Facebook Comments

Disqus Comments (0)

canal-france-info
Input your search keywords and press Enter.