Table-ronde organisée par Attias : 5 présidents africains vont définir le monde de l’après-crise

Apprendre des leaders africains qui aideront à définir le monde de l’après-crise », voici le message fort de Richard Attias, fondateur de New York Forum Institute.

Pour réfléchir et préparer ce futur incertain bouleversé par la pandémie mondiale du COVID-19, le New York Forum Institute (NYF-Institute) organise une table ronde virtuelle de haut niveau le 19 mai.

C’est la première en son genre : elle rassemblera des chefs d’État et de gouvernements africains qui ont fait preuve d’un leadership exemplaire lors de cette crise. À cette occasion, cet événement mettra en avant les leçons que l’Afrique peut apporter au monde, adressera les risques socio-économiques auxquels le continent est aujourd’hui confronté et abordera les perspectives de notre futur.

Cinq Présidents africains y participeent : S.E.M. Julius Maada BIO, Président de la République de Sierra Leone, S.E.M. Mahamadou ISSOUFOU, Président de la République du Niger, S.E. Hon. Uhuru KENYATTA, Président de la République du Kenya, S.E.M. Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire et S.E.M. Macky SALL, Président de la République du Sénégal.

Un Appel de l’Afrique pour Agir Ensemble

Des dirigeants africains et européens ainsi que plusieurs organisations internationales ont déjà fait état de l’importance d’agir ensemble pour assister les économies les plus fragilisées. Mais cela n’est pas suffisant.

Cet événement virtuel du NYF-Institute sera une opportunité d’accélérer les efforts internationaux en faveur du continent.

Alors que commence la décennie décisive de notre siècle et à quelques mois du prochain G20, les intervenants auront aussi l’occasion de dessiner les contours du monde d’après :
« Nous avons souhaité initier cette conversation avec des chefs d’État et des dirigeants africains pour évoquer les principaux enseignements à tirer de leur gestion de cette crise. En choisissant d’organiser cet évènement au sein du NYFInstitute, l’objectif est d’anticiper les prochains risques qui pourraient être une crise alimentaire, une crise de l’éducation et une non-inclusion de la jeunesse et des personnes vulnérables. » a déclaré Richard Attias, Président du NYF-Institute.


Facebook Comments

Input your search keywords and press Enter.