Si les personnes âgées sont les plus vulnérables face au Covid-19, d’autres facteurs sont également susceptibles d’aggraver le risque d’être contaminé.

estez chez vous ». Afin de lutter contre le virus du Covid-19, cette mesure s’applique à tout le monde, et particulièrement à ceux qui risquent de développer une forme grave de la maladie. Si le Haut-Conseil de la santé publique a dressé une liste des populations les plus vulnérables, mettant en premier lieu les personnes âgées, d’autres facteurs sont aussi aggravants.

Par exemple, souffrir d’une pathologie chronique augmente également le risque comme  l’insuffisance rénale, cardiaque, l’hypertension artérielle ou les autres antécédents cardiovasculaires. Les diabétiques sont aussi plus vulnérables face au nouveau coronavirus, de même que les personnes souffrant d’un déficit immunitaire et celle atteintes d’un cancer, comme le souligne Le Figaro.

Mais il existe des facteurs aggravants moins connus. Les personnes obèses (avec indice de masse corporelle > 40 kg/m²) sont aussi vulnérables, selon le Haut-Conseil de la santé publique, qui se base sur une comparaison avec la grippe A (H1N1).

Le gouvernement indique également que la consommation régulière de produits inhalés (tabac, cannabis, cocaïne, crack, etc.) augmente aussi le risque d’infection et de forme sévère. Chez certains, de telles consommations sont responsables d’une toux qui par elle-même favorise la transmission du virus à son entourage, y compris en cas d’infection sans symptôme.

Input your search keywords and press Enter.